le choix de Vincent

Publié le par sophie

 Mais qui est Vincent? me direz vous!!

Vincent, c'est lui:

                                           Vincent, il écrit des livres pour les enfants, où il raconte les aventures de Benjamin. Parfois, Benjamin fait connaissance avec la chauffeuse de bus, parfois il emmène ses devoirs à Charles, le petit à lunettes de la classe que personne aime, d'autres fois, il découvre son Papa...Bientôt, Charles va avoir 9 ans, je vous en reparlerai...

                    

Sinon, Vincent, il habite à Nantes, alors pour les documentalistes, ou instits que ça intéresse, je crois qu'il se déplace pour animer des ateliers avec les enfants.

Vincent, je le connait pas très très bien, mais il à l'air plutôt gentil, et si vous voulez le connaitre mieux, vous pouvez aller voir ici: http://www.20six.fr/vincentcuvellier

Le coup de coeur de Vincent, le voici:

 (Normalement, la couverture est bleue, mais là, elle est rouge)

L'enfant qui est né deux fois, c'est un très beau conte du nord écrit par Gérard Moncomble et illustré par Régis Lejonc.

Il raconte le parcours de l'âme d'Utoq, l'enfant de Nada, le chasseur et de sa femme Oqisu, mort à sa naissance. Grâce à la vieille Kâgâ, l'âme d'utoq va errer dans le grand nord, afin de pouvoir, peut être retrouver un jour un corps à habiter auprès des siens.

Utoq va donc voyager à travers toute la chaîne alimentaire du grand nord, et nous fait ainsi visiter, grâce à la beauté des gravures les paysages sauvages de la banquise, son immensité, face à l'âme d'Utoq, "qui désormais ne pèse guère plus qu'un oiseau mort", l'élégance froide de ses habitants...

Merci Vincent! N'hésite pas à nous raconter pourquoi tu l'aime ca  livre.

L'enfant qui est né deux fois, de Gérard Moncomble et Régis Lejonc, chez Milan (97828745917638)

Publié dans N'IMPORTE QUOI

Commenter cet article

vincent 29/05/2005 18:06

Euh... je l'aime, ce livre, parce que c'est un copain à moi qui l'a fait... c'est pas bien, comme raison, hein?
mais ce que fait régis lejonc en général vaut le détour, je trouve... coucou, et à plus...